BIHACA4CC71DCAO9XSZMCA7BGIGXCAAJ4I43CAI34415CAKEIKNKCA0L7D1BCAP75WR9CA0ZJ9ZVCACMZVOLCAQ7CJCRCA6NSWTOCA8FP6MZCAIBCMELCA4KM78CCAX0UVQHCA573X4HCA9863OHVoilà une longue attente qui se termine, et une page qui se tourne ! Les résultats de mon concours sont tombés aujourd’hui… Je suis dans les 1500 premiers sur environ 6000 candidats… Je suis super contente !! C’est satisfaisant de voir 2 ans de travail payer ainsi, deux ans de soirées sacrifiées et de bouffées de stress à l’idée de ce qui m’attendait !

 

Bref, je suis ravie, car ce classement me permet d’avoir accès à tout ce qui me plaît… ce qui est quand même le but de la chose, disons-le ! Il ne reste plus qu’à me décider… pas facile, mais je préfère ça à un choix « forcé » par un mauvais classement !

 

Par contre, ça a été épique pour avoir les résultats… arf, ça me fera de bons souvenirs ;-). Les résultats étaient prévus pour demain initialement, mais ils tombent souvent plus tôt. Ce matin, j’apprends via un forum internet que certaines facs ont commencé à afficher les résultats de leurs étudiants. Forcément, pas la mienne, hein, ça aurait été trop simple (quoique, à 6000km, pas si simple que ça ! )

 

Je file en stage, je me reconnecte discretos à partir de l’hôpital vers midi, entre eux patients… et là, j’apprends que ma fac a affiché les résultats, et que le site Internet officiel fonctionne. Arghhhh ! Grosse bouffée de stress… en plus, j’étais coincée en consultation, impossible de m’éclipser. J’aurais pu regarder les résultats à partir d’un des PC de l’hôpital, mais je n’y tenais pas vraiment… je préférais être chez moi, avec Il pas trop loin au bout du fil.

 

Finalement à 13H, n’y tenant plus, j’ai demandé à ma chef si je pouvais partir… elle accepte, je me rue chez moi, je me connecte. Je teste le site du CNCI en entrant le nom de ma sous-colleuse, c’est-à-dire ma copine avec qui j’ai bossé un après-midi par semaine… misère, elle est dans les profondeurs du classement, entre 4000 et 5000. Puis, pour retarder le moment fatidique, j’entre le nom d’une autre de mes amies, très forte, souvent mieux classée que moi aux concours blancs : 2500. Arghhhh, gros coup de stress là…

 

Et puis bon, quand faut y aller faut y aller hein !! J’entre mon nom, Il fait de même de l’autre côté de l’océan…On clique ensemble. Mon cœur bat à 200 à l’heure ! Et là… ça buggue. Super. De mon côté la page ne s’affiche pas, et du côté de Il ça lui dit que le candidat n’existe pas. Génial, je vous dis. Je recommence, vite… Et finalement, ça s’affiche. Fébrile, je descends les lignes, jusqu’à la dernière… et là, victoire !!! Je suis trooooooooooop contente !!!!  Et puis je suis tellement heureuse de partager cela avec Il, qui m’a tellement aidée quand ça n’allait pas… je ne sais pas comment j’aurais fait sans lui le dernier mois.

 

 

Bref, LE BONHEUR !! Forcément, je fonds en larmes, hein… la dernière fois que j’avais pleuré de bonheur, c’était il y a 5 ans, pour mes résultats de première année. La médecine est décidément riche en émotions ;-)

 

Et depuis ? Depuis, je flotte sur un nuage, et j'en profite ;-)